B. Pour approfondir la personnalité et l’œuvre d’André-Marie Ampère

Nous proposons ici des ouvrages plus spécialisés ou trop volumineux pour être mis en ligne, ainsi que des articles dont le contenu peut exiger quelques connaissances préalables.

1. Biographies d’André-Marie Ampère et ouvrages généraux

Alfred Kastler Ampère et les lois de l’électrodynamique (Revue d’histoire des sciences, 1977)

Voir la bibliographie très complète établie par Christine Blondel

Christine Blondel, (1982). A.-M. Ampère et la création de l’électrodynamique 1820-1827 (CHHTS Bibliothèque nationale 1982 204 p.) La publication d’une thèse soutenue à L’EHESS et qui fait autorité sur cette période féconde de gestation de l’électrodynamique et de controverse avec les ‘’Nextoniens’’ (cf Jean Rosmorduc Revue d’histoire des sciences tome 37 n°3-4 pp 366-368)

Ampère jette les bases de l’électrodynamique (septembre 1820-janvier 1821) par Christine Blondel et Bertrand Wolff, références à préciser

André Ampère encyclopédiste et métaphysicien (EDP Sciences 2008 752 p.) Robert Locqueneux (2008). La biographie la plus récente et la plus complète.

Le génial bonhomme Ampère Le roman de sa vie par Pierre Marion (1999) (Mémoire des Arts Lyon novembre 1999 229 p.) Le livre enthousiaste d’un chirurgien, pionnier de la chirurgie cardiaque, sur la vie de son illustre compatriote lyonnais.

Poucholle (1934), Trois gloires scientifiques françaises, ce livre reprend les articles parus dans la nouvelle revue, qui est une publication destinée à la jeunesse de l’époque (difficile à lire pour les jeunes d’aujourd’hui). Les trois savants évoqués sont Lavoisier, Ampère et Pasteur. Voir sur Gallica

 

René Taton (1978), repères pour une biographie intellectuelle d’Ampère, Revue d’histoire des sciences, 31-3 pages 233-248. Consultable sur Persée

André Warusfel « André-Marie Ampère (1775-1836) »  dans Deux cents ans d’inspection générale (1802-2000) collectif sous la direction de Jean-Pierre RIOUX , Fayard, 2002

 

MEMOIRES DE l’ELECTRODYNAMIQUE (Editions Gauthier-Villard 1885 419 p.) Ce document historique, publié par la Société française de physique, reproduit des textes originaux d’Oersted, Ampère, Arago, De la Rive, Savary, etc.

(1877) André-Marie Ampère : correspondance et souvenirs (de 1793 à 1805), recueillis par madame H. C.[Cheuvreux] 7ème édition : éditeur Hetzel. Lire en ligne sur Gallica

 

2. Articles spécialisés

 

André-Marie Ampère Considérations sur la théorie mathématique du jeu (Editeurs : Frères Périsse, Lyon, Paris, 1802, 63 p) On pourra également consulter l’ensemble des œuvres imprimées d’Ampère (voir ci-dessous) lire l’ouvrage sur Gallica  

 

Bernard Pourprix (2010) La fécondité des erreurs Histoire des idées dynamiques au XIX° siècle (Presses universitaires du Septentrion 2010 102 p. Edition électronique 2O17) La première des trois parties de l’ouvrage est explicitement consacrée à la construction de l’électrodynamique.

(1936) Louis Mallez André Marie Ampère, professeur à Bourg et membre de la société d’émulation de l’Ain, d’après des documents inédits, Lyon, Camus, 8° 102 pages. Contient les comptes rendus de la société d’émulation de l’Ain, voir en particulier la séance du 10 nivose an 12, (30 décembre 1803) où il est fait mention d’une lettre et mémoire mathématique sur les paraboles osculatrices, puis du mémoire sur les vitesses virtuelles en 1805. Voir sur Gallica

 

Le SI et la métrologie en France des unités de mesure aux références Ouvrage collectif publié par le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) et EDP Sciences (Août 2019 158 p. 39 €) Une somme ! Pour tout savoir, sur les nouvelles unités, dont l’ampère

La mesure de la force électrique [Coulomb], Les Cahiers de Science & Vie, avril 1995, n°25.

Les mathématiques expliquent les lois de la nature [Oersted, Ampère, Faraday, Maxwell], Les Cahiers de Science & Vie, février 2002, n° 67.

Scroll Up